En rafale, quelques petites tranches de route…

1) Après quelques journées de pluie, un énorme merci à Dominique et Rémy Fraisse, qui nous avaient offert de passer à leur gîte pour nous reposer, manger nos lunchs, et remplir nos gourdes. L’hospitalité française étant ce qu’elle est, c’est un festin qui nous attendait:

imageimage

2) La ville de Pau a provoqué plusieurs roulement de sourcil dans une séquence de communication déficiente.

“Bon, je viens d’avoir des nouvelles: Claude est rendu à Pau.

1- Hein ? Claude est à Pau?

2- Hein?? Claude est sur la peau?

3- Comment ça Claude est tout nu ?!”

3) Quelques clichés de notre journée de repos dans les Pyrénées:

image

image

image

3) Un énorme merci à Jean-Bernard et au Domaine de l’Herré qui nous ont gentiment  reçus pour une visite privé du vignoble. En plus ne nous expliquer le fonctionnement des cuves, ils ont ont généreusement ouvert la cave…

image

 

image

image

4) Nous sommes en 2016, mais les Français ne portent pas de casques lorsqu’ils font du vélo. Et ils fument. Presque tous.

5) Lorsqu’une prise de courant vulnérable est laissée à elle-même, les Cyclo-Aventuriers ne laissent jamais leur proie s’en sortir!

image

 

6) Toutes nos excuses à la population du village de St-Symphorien pour le “un peu de bruit” que nous avons pu causer lors de notre traditionnel “dernier repas”. Outre les grillades, une formule “bien-cuit d’auto-dérision” est au menu. Les bons et moins bons coups du voyages sont remémorés dans le rire. Certains fou-rires ont même perduré plusieurs minutes !

Toutes nos excuses au groupe Queen également pour avoir massacré sans pitié leur Bohemian Rhapsody.

image

 

image

 

image

 

7) Au moment d’écrire ces lignes, les vélos se font mettre en boîte à l’aéroport de Bordeaux. Nous passerons la nuit ici même puisque nous décollons très tôt. Mais ça ne nous dérange pas, on n’est pas des chochottes!

image image