Ladies and Gents,

Lors de notre dernière jasette, on faisait étalage de la première séquence sans précipitation de 24h. Du plaisir que se beurrer de crème solaire pouvait procurer quand on a perdu l’habitude.

Well, ça n’a pas durer si longtemps que ça. À notre troisième journée après avoir quitté Édimbourg, nous avons lever le camp au sec, pour finalement se faire poivrer à nouveau sur la route. Nous avons conclu que 24h sans pluie, c’était peut-être trop demander, alors on est prêt à accepter une demi-journée sans pluie, en échange d’un choix de troisième ronde et de considérations futures.

Nous sommes tout de même très chanceux de faire ce voyage à vélo. Les gens étant habituellement très sympathique à nos démarches, nous avons droit à un gros coups de main écossais. Ce fut le cas de Stewart, le propriétaire du camping de Saint-Cyrus. Peu après notre arrivée, un petit ménage rapide de son garage nous a permi d’installer notre zone de séchage:

IMG_0072

 

La salle de loisir nous a également été accordée pour séjourner sans avoir à monter le camp. Outre quelques irréductibles du Club Aventurier, nous avons créché dans cette sympathique ambiance de marché aux puces pour la nuit:

IMG_1602

Comme si ce n’était pas suffisant, la voisine vient faire livraison d’une tarte aux citrons maison. Tout le monde capote. Les premières bouchées ont été offertes en échange de bonnes réponses aux questions de la version scottish du jeu Trivial Pursuit. Comme personne ne voulait crever de faim, le concept a été abandonné assez rapidement merci.

IMG_1603

Lendemain matin, on part sous la pluie. La grosse pluie. Tranches de vie sur la route:

1) Laurent et Alice exhibant fièrement leur réparation de crevaison

IMG_1639

2) De la broche et du duct tape, c’est encore souvent la solution. Surtout pour un rayon brisé

IMG_1661

Nous sommes présentement en journée de visite à Aberdeen. L’intention de plusieurs est d’aller à la plage et de se baigner. “It’s freezing cold!” disent les locaux. Pas grave, ils veulent y aller quand même. (Je dis “ils”, car il n’y absolument aucune chance que je participe à une quelconque baignade frette comme ça).

Lors de notre arrivée hier, la pluie avait cessée et le soleil était fort. Il est désormais acquis que partir le matin sous la pluie, si c’est pour finir au soleil et sécher le matériel un peu, c’est pas mal plus simple que le contraire.

Départ pour Inverness demain matin, que nous atteindrons au bout de 3 jours de vélo.

À bientôt!

IMG_0075IMG_1598IMG_1597IMG_1642IMG_1628