Ainsi tombe le rideau sur l’édition 2017 de Cyclo-Aventure.

Officiellement, le compteur affiche 904 km de Glasgow à Glasgow. Des dizaines (des centaines?) de millers de coups de pédale pour rallier la ligne d’arrivée.

Souvent contre le vent, presqu’exclusivement sous la pluie, mais toujours avec le sourire au visage, c’est ainsi que prends fin ce périple.

Toujours avec un sourire? Ok, presque toujours…

Ceux et celles qui ont survolé les articles publiés sur ce blogue au long du voyage savent que nos Cyclo-aventuriers ne l’ont pas eu facile. Se réveiller vers 5h du matin avec de l’eau dans sa tente, cohabiter avec l’odeur épouvantable du matériel mouillé qui n’aura finalement jamais séché, le feeling d’enfiler son cuissard encore “souillé” de la veille représente une réalité quotidienne.

Nous ne pouvons que souligner encore une fois l’attitude exemplaire, la détermination, le moral en acier inoxydable de notre gang. Ils nous aurons impressionné du début jusqu’à la fin.

Lorsque la situation devenait corsée, que ce soit par la météo, la difficulté du parcours ou l’imsomnie due aux ronflements du voisin, nous nous sommes souvent dit “Une chance qu’on est avec un groupe comme ça!”

Le réseau cyclable écossais est nous a beaucooup facilité la tâche. 90% de notre itinéraire se déroulait sur un parcours balisé sur des routes très favrable au vélo. Dans les derniers jours de routes, nous avons pu les laisser progresser en sous-groupes, sans avoir d’encadreurs pour prendre les décisions.

Le but de la démarche? Vivre une “vraie” expérience de cyclotourisme: c’est à dire ne pas juste transporter une carte, mais bien être capable de s’en servir. Bref, faire ça “comme des grands”. Un peu plus stressant pour les encadreurs, mais autrement plus excitant pour les Cyclo-aventuriers! Une marque de confiance de notre part, un privilège bien mérité pour eux.

Il y a eu des mauvais choix de route, des égarements (petits et grands), mais au final, cela n’aura qu’ajouté du piquant à l’expérience. L’un des objectifs du projet étant de devenir autonome en cyclotourisme, nous pouvons vous assurer qu’ils sont prêts à repartir sur la route de leur choix. Pour dire vrai, on aurait même dit qu’ils ont trouvé ça plus facile que les quatre vieux encadreurs par moment!

Pour ceux qui se le demandent, rouler à gauche est une adaptation très facile. Regarder du bon côté de la rue lorsque l’on traverse l’est beaucoup moins. Mais tout cela n’est rien en comparaison à décrypter l’accent écossais. On les remercie pour leur patience sur la route, et pour les nombreuses fois où nous avons du demander de répéter.

En guise de conclusion, voici un melting-pot de photos prises par les étudiants lors du séjour. Merci à eux pour l’incroyable trois semaines qu’ils nous aurons fait vivre. Bravo également à notre collègue Yan, qui à sa première expérience en tant que leader d’expédition, a piloté le projet de main de maître.

Merci également de votre participation active sur ce blogue et les messages de motivation.

C’était Cyclo-Aventure, qui rend l’antenne pour 2017.

En attendant l’année prochaine, bonne route!

IMG_1875IMG_1882IMG_1871IMG_1876IMG_1873IMG_1874IMG_1872IMG_1868IMG_1883IMG_1880IMG_1869IMG_1884