Bonjour à vous !

Tous les efforts transmis aux pédaliers dans la dernière semaine ont été récompensés en ce 8 juin. Nous avons finalement atteint la côte de la mer méditerranée sous un ciel parfait. Les paysages en sont évidemment à couper le souffle, mais la route n’en est pas moins ardue. Seulement, c’est tellement plus facile quand c’est beau…

Les routes que nous empruntons sont de plus en plus fréquentée par des cyclistes sportifs, signe que nous nous “tenons à la bonne place”. D’ailleurs, le contingent cycliste du genre “full carbone et jambes rasées” ne manque pas d’y aller d’un petit hochement de menton en guise de respect à la vue du nombre de bagage fixé à nos montures. Bravo la gang !

imageimageimage

Suite à une longue ascension, nous avons franchi la frontière espagnole pour nous rendre jusqu’à la ville de Roses. Beaux moments de célébrations pour tout le monde !

imageimageimage

Cela dit, cela ne fut pas sans anicroches. Au chapitre des ananas, Simon P. est devenu un candidat presque hors-concours dans la course au titre. Avec un fracassant total de 4 crevaisons, un pneu éclaté, une roue sérieusement voilée été j’en passe, son avance semble insurmontable avec seulement 3 jours de vélo à faire. Il devra sans doute éventuellement faire la vaisselle des encadreurs pour services rendus. Merci à l’avance !

Au au menu pour demain: plage, soleil, repos et peut-être, je dis bien peut-être une ou deux cervezas..

Hasta pronto !