Good afternoon !

Depuis notre départ de Ventura, le relief s’adoucit constamment, ce qui n’est pas désagréable pour les quadriceps. Notre premier arrêt était Malibu. Pamela n’y etait pas, mais la vue n’en etait pas moins spectaculaire. Le slogan de Malibu est d’ailleurs “27 miles of scenic beauty”.

imageimageimage

 

Puisque la ville est “faite sur le long” sur le bord de l’océan, la grande majorité des maisons sont très etroites et ne possèdent pas de stationnement. Comme les citoyens (des Malibuyens ?) ne sont pas vraiment dans la misère, nous avons circulés à travers les Porsches, Maseratis, Ferraris et autres Rolls Royces stationnées un peu tout croche le long de la route principale. Il va sans dire que nous avons fait ben, ben, ben attention.

Nous avons par la suite entamé la traversée de Los Angeles. Malgré l’immensité de la ville, le réseau cyclable très developpé a grandement facilité l’opération. Avec en prime du volleyball de plage de haut niveau sur les plage de Santa Monica durant la désormais traditionnelle pause-café du matin.

imageimageimage

Quelques cyclo-anecdotes des derniers jours:

12) Nous avons perdu le fil côté statistique de crevaisons, mais il est certain que l’année 2015 aura été celle de tous les records. Plusieurs personnes en ont accumulées plus de 7. 12 pneus et 10 rayons ont également ete remplacés. Nos mains remercient Simon qui a apporté du savon-dégraisseur.

13) Cause à effet, effet à cause ? Malgré que la ville de Long Beach possède des supports à vélos très originaux, cela n’a pas empêché le vol de deux de nos montures.

image image

14) God bless America ! De la Ben & Jerry’s à 2,99$. Avec des saveurs non-disponibles au Canada. On pouvait pas manquer ça…

image

 

16) Repos de la guerrière, Flavi:

image

15) God bless America II: On trouve des Starbuck’s à l’épicerie, dans les pharmacies, en plus des Starbuck’s “tout court”. Mauditement plus facile pour cyclo-anecdoter !

Demain: San Diego !