L’humour des Britanniques est souvent décrit ainsi: mordant, pince-sans-rire, subtil, absurde.

Nous en avons eu la démonstration lors de notre journée à Glasgow. Voici quelques de cartes de fêtes disponibles (sans prescriptions!) dans, tenez-vous bien…. Un bureau de poste!

IMG_1525IMG_1523IMG_1519IMG_1520IMG_1522IMG_1524IMG_1527IMG_1526

 

Sinon, que dire du génial marketing que de se planter devant le Apple store avec une pancarte disant “Cheaper Apple products repair” toute la journée en donnant l’adresse du magasin en question:

IMG_1535

 

Et finalement, la palme va au conseil municipal de Glasgow. Probablement un résultat d’un “T’es pas game” version british, un cône de zone de construction s’est retrouvé sur la tête de la statue du Duke of Wellington:

IMG_1537

L’apparition du cône daterait des années ’80. Aussitôt retiré par les autorités municipales, aussitôt remis par des citoyens. Si bien qu’il a fini par en coûter environ 10 000 livres sterling par année pour enlever le cône presque quotidiennement. Un mouvement populaire sur Facebook a milité pour conserver le cône: 72 000 appuis en 24h! Si bien que sur une décision du conseil de ville, le Duke of Wellington peut dormir tranquille, il va pouvoir garder son look d’enfer avec son cône. À savoir pourquoi s’acharner sur cette statue, les gens de la place nous ont tout bonnement répondu: parce que c’est la plus facile d’accès.

On ne pourra pas dire que les Écossais ne sont pas plein de bon sens!

On les aime déjà!